Islande

001

L'Islande m'a toujours beaucoup attirée pour ses paysages de bout du monde. Cette île vous offre des paysages uniques au monde : des volcans, des geysers, des champs de lave, des plages de sable noir, des glaciers, des cratères, ... et j'en passe. La destination n'offre pas vraiment de dépaysement culturel, mais vous serez transportés dans un autre monde rien qu'en regardant autour de vous.

Cette destination unique demande malgré tout de prendre certaines précautions. Bien se renseigner sur l'état des routes, sur la météo, les risques volcaniques,... Un site très utile pour les alertes : Safetravel.

Nous avons voyagé en Islande en octobre 2016. L'automne est une période plutôt déconseillée pour la pluie. Nous avons tout de même maintenu la période de voyage car nos périodes de congés étaient imposées. Mais finalement, il y a plusieurs argument positif pour partir à cette période : les températures sont plutôt douces (6-11°C en moyenne), beaucoup moins de touristes qu'en été, le début des aurores boréales (nous en avons vu 1 seule nuit mais dès mi septembre on peut profiter de ce spectacle magnifique), les prix sont bien plus abordables (la moyenne de nos hébergements est de 60-70€/nuit quand en été il faut plutôt compter 100€/nuit). Et effectivement, le défaut c'est la pluie. Nous avons 2/3 journées de pluie non stop, non pas les 4 saisons en 1 journée comme on entend souvent parler en Islande, mais bien de la pluie non stop et du brouillard. Certaines visites ont donc été un peu pressées, voir annulées (nous ne pouvions pas du tout voir les plages de Vik avec ce brouillard bien épais).

Pour la voiture, nous avons loué une citadine. Notre voyage dans l'ouest et le sud de l'Islande ne nécessitait pas de voiture type 4x4 étant donné que nous allions rouler principalement sur la route 1 et sur d'autres routes principales. Il faut prendre un 4x4 pour aller sur les F roads (les routes commençant par F, principalement dans le centre du pays).

En ce qui concerne l'essence, nous n'avons eu aucune difficulté pour trouver des stations sur notre itinéraire. Dès que le niveau passait en dessous de la moitié du réservoir, nous allions remettre le plein pour anticiper.

Côté nourriture, l'Islande n'est pas vraiment connue pour sa gastronomie et pour causes ... les spécialités sont un peu particulières ! Du mouton bouilli, du requin faisandé, du skyr (yahourt au goût plutôt fort), ... et il faut savoir qu'en Islande la restauration est plutôt cher (environ 2 fois le prix d'un plat en France).
Nous avons donc choisi de voyager économique et de ne manger que sandwichs le midi (préparés par nos soins) et de cuisiner le soir dès que c'était possible (plat de pâtes, nouilles chinoises, ...).
Pour faire ses courses, je vous conseille les supermarchés Bonus et Kronan, assez similaires et prix intéressants. Netto est également à recommander, peut-être un peu plus cher que les concurrents, mais certains produits ne peuvent se trouver que chez eux (par exemple le fromage le moins cher que nous avons consommé, un fromage vegan qui n'est finalement pas un fromage mais qui en a le goût). Ces supermarchés, vous les trouvez un peu partout, principalement dans les grandes / moyennes villes. Finalement, dans notre itinéraire, le seul endroit où il a été difficile de faire des courses a été de Vik jusqu'à Jokulsarlon, très peu de commerces car peu de villes.

Si vous aussi vous allez en Islande pour voir les aurores boréales, sachez qu'il faut vous armer de patience ! Bien sûr je pense que chaque nuit est différente. Nous avons pu les voir une nuit durant notre voyage, durant une quinzaine de minutes après les avoir attendu une bonne heure et demi. L'indice KP était pourtant de 6 ce soir là, soit plutôt élevé, et le ciel était bien dégagé au-dessus de nous. Pour vous aider, vous pouvez consulter l'indice KP sur le site Vedur ou encore utiliser une application mobile comme My Aurora Forecast

Et pour vous aider à préparer votre itinéraire, n'hésitez pas à consulter un forum spécialisé où de nombreux voyageurs pourront vous aider : Voyage Islande

Nous sommes partis 10 jours au total en Islande. J'ai choisi un itinéraire sur la partie sud et ouest de l'Islande afin de profiter et de prendre le temps de visiter. On m'a déconseillé de faire le tour de l'Islande en moins de 15 jours car cela revenait finalement à bâcler certaines visites. Nous sommes donc aller dans le sud jusqu'à Jökulsárlón, et nous avons remonté la partie ouest jusqu'à la Péninsule de Snæfellsnes.

JOUR 1 : Arrivée à Reykjavik
Nous sommes partis de Paris (merci Wow Air pour avoir supprimé tous les vols depuis Lyon sans dédommagement pour aller jusqu'à un autre aéroport de départ!). Arrivée de notre vol vers 14h30. Nous recupérons la voiture chez le loueur Geysir et partons en direction de notre Airbnb. Nous avons choisi un hébergement en banlieue de Reykjavik, pour son prix un peu moins élevé et pour le côté pratique pour prendre rapidement la route pour aller dans les alentours.
En soirée, nous sommes allés manger un burger à Reykjavik, au Hamborgarabulla Tomasar. On est ensuite parti se promener dans les petites rues du vieux centre. Les rues sont bien vivantes le soir avec les bars, restaurants et boutiques de souvenirs ouvertes jusque tard.

JOUR 2 : Péninsule de Reykjanes
Ce matin, nous partons dans le sud de Reykjavik, à la découverte de la Péninsule de Reykjanes. En quittant l'aéroport on aperçoit déjà la beauté du paysage, désertique et noir. Aujourd'hui, nous nous plongeons donc à la découverte de cette région. On commence par un arrêt au lac de Kleifarvatn. Le paysage lunaire est époustouflant, on se sent au bout du monde.
On continue sur cette route jusqu'à Seltún (Krýsuvík), un site géothermique très beau. Perdu au milieu de nul part se cache cette zone géothermique, le sol de couleur jaune blanche rouge orange surprend... l'odeur aussi! Le souffre sent fort, un peu comme un oeuf pourri ! On monte un peu plus haut que la dernière passerelle pour admirer la vue sur les collines aux alentours. De là-haut, on aperçoit notre prochaine étape, le lac de Grænavatn qui est d'un bleu lagon. Pour s'y rendre, il suffit de continuer un peu plus loin sur la même route, à seulement quelques minutes. On se balade et surtout on admire le paysage.
On reprend la route pour se rendre au supermarché bonus pour une étape courses puis on part en direction de Grindavík. La ville n'a pas d'intérêt particulier, on y passera donc que très rapidement. On continue en direction des falaises impressionnantes de Reykjanesviti. Ici, ce n'est pas en une journée mais bien en 1h que nous avons vécu les 4 saisons : pluie-vent-grêle-soleil. On trouve ici le phare de Reykjanes et on peut faire une petite balade sur les falaises magnifiques.
Nous reprenons la route et nous dirigeons vers le Blue Lagoon. L'expérience Blue Lagoon est à faire quand on vient en Islande. C'est effectivement assez cher, même pour le forfait 1er prix (40-50€ selon l'horaire d'arrivée). Mais le Blue Lagoon, c'est un énorme lagon bleu turquoise, une eau à 38° où on se sent bien (même s'il fait 10°dehors), avec hammam sauna à disposition, et masque de silica gratuit. Nous y sommes restés un peu plus de 3h, pour voir le blue lagoon de jour et de nuit, et c'était génial ! Je précise que j'avais lu un peu partout qu'il fallait prendre une douche nu, à l'Islandaise... mais il y a des cabines avec portes donc douche en toute intimité pour les pudiques.
Ce soir, nous retournons à notre logement, complètement épuisés. Le ciel est plutôt couvert, donc pas d'Aurore boréales aujourd'hui.

JOUR 3 : Silfra - Þingvellir - Hveragerði
Ce matin nous avions rdv à 10h pour notre snorkeling dans la Faille de Silfra. La Faille de Silfra, c'est une faille où se rencontrent les plaques tectoniques américaine et européenne. L'eau vient du glacier Langjökull un peu plus au nord, l'eau est donc à 2°C environ toute l'année. Il n'y a pas de vie dans la faille, les poissons restent dans le lac un peu plus bas, ils ne remontent pas. Faire du snorkeling dans la Faille de Silfra c'est une expérience incroyable ! Je vous rassure, le froid n'est pas du tout insupportable, et même s'il pleut dehors vous pouvez apprécier votre snorkeling, la clarté et la couleur exceptionnelle de l'eau sont toujours au rendez-vous !. En dessous des combinaisons sèches, nous avons gardé polaire, jogging, sous-vêtements techniques. On enfile par dessus une couche chaude fournie. Puis la combinaison sèche. Une sacrée mission que de l'enfiler cette combinaison ! Pour ma part, je me sentais très oppressée, très serrée dans la combinaison, mais mon homme pas du tout... Quand on va dans l'eau, on ne ressent le froid que sur les mains, le visage, la tête et la nuque: les endroits qui ne sont pas enveloppés dans la combinaison sèche. Le snorkeling dure environ 30 à 40 minutes. On découvre principalement une eau très claire, d'un bleu assez fou, et de grosses roches recouvertes de mousse. Une expérience unique que nous avons fait avec Adventure Vikings réservé via Guide to Iceland.
Après ce snorkeling à Silfra, nous avons voulu visiter le parc de Þingvellir... Mais la pluie ne nous a pas permis d'aller bien loin. Nous sommes juste aller jusqu'à Öxarárfoss et nous en sommes revenus complètement trempés ! De retour à la voiture nous avons décidé de partir à la recherche d'un surpantalon étanche en se disant qu'on ne pouvait pas continuer la journée comme ça. On a donc trouvé un super magasin, si vous aussi vous vous retrouvez en manque d'un article de sport : Sports Direct (ouvert même le dimanche) tout prêt de Reykjavik.
Nous gardons le reste de Þingvellir pour un autre jour et partons à Hveragerði. Nous avons fait la randonnée de 3,2 km,"Reykjadalur-Klambragil" qui mène aux sources d'eau chaude où la baignade est possible. Nous partons donc bien équipés, mais sans les maillots vu le temps (vent fort, averses de pluie et brouillard). La randonnée est superbe, on découvre des sites géothermiques, une cascade en contrebas, des paysages de collines à perte de vue et les fameuses sources d'eau chaude. Au total, en prenant son temps, il faut compter 2h pour l'aller retour. La nuit tombe, nous rejoignons notre hôtel à Selfoss pour la nuit.

JOUR 4 : Kerid - Seljalandsfoss - Gljúfrafoss - Skógafoss - Sólheimasandur - Vík í Mýrdal
Ce matin, nous partons pour le cratère de Kerid. Un impressionnant cratère au fond duquel il y a un lac bleu clair. Les parois du cratère sont rouges et noires, parsemées de végétation. Le site est magnifique, je vous le recommande !
Nous sommes ensuite parti pour Seljalandsfoss. La chute d'eau est impressionnante. Un chemin permet d'en faire le tour et de marcher derrière la chute. Prévoyez bien les imperméables pour cette visite ! Tout le long de la montagne on aperçoit d'autres petites chutes. À 600m à peine se cache la chute de Gljúfrafoss (Gljúfrabúi). La chute se cache dans un creux de la falaise , elle est accessible en sautant de pierre en pierre. Peu de monde s'y aventure, pourtant le chemin n'est pas trop compliqué... bon c'est vrai que j'ai vu une fille louper une pierre et tremper sa botte fourrée complètement dans l'eau... Mais la chute est magnifique, elle vaut bien le petit challenge ! Ici encore, soyez bien équipés de vos impers !
Nous continuons en direction de Skogafoss, une autre chute magnifique. Un chemin permet de monter sur le côté de la chute pour la voir d'en haut. Prévoir à nouveau les imperméables, on se retrouve souvent dans la bruine de la chute. Ne pas hésiter à prendre les petites chemins sur le côté des escaliers, les vues sont toutes plus spectaculaires les unes que les autres. Nous avons eu la chance d'avoir un petit rayon de soleil qui nous a offert un magnifique arc en ciel sur la chute, une merveille !
Déjà 15h, nous partons en direction de Sólheimasandur, la plage où l'on peut voir un avion qui s'est échoué. Il faut entre 35-45min pour y aller à pied, sur un chemin balisé, au milieu d'un désert de sable noir. Donc 1h30 l'aller retour. A l'arrivée, on découvre cet avion écrasé au milieu d'un paysage chaotique. Un coup de cœur pour ce site.
Nous reprenons la route et marquons un court arrêt à l'église et sur la plage à Vík í Mýrdal. Ce soir notre hôtel se situe à Kirkjubæjarklaustur, un bon point de chute pour notre journée de demain.

JOUR 5 : Skaftafell - Jökulsárlón - Fjallsárlón
Ce matin nous nous dirigeons vers le parc de Skaltafell, un parc naturel où de nombreuses randonnées sont possibles pour aller voir le glacier ou la fameuse chute Svartifoss. Les randonnées sont de différentes durées et de différents niveaux de difficulté, à vous de choisir selon le temps que vous avez et votre niveau. Nous avons commencé par la randonnée vers Svartifoss. Le circuit S2 étant partiellement fermé pour travaux, nous avons dû faire un bout du circuit S5, S6, S2 et S3, le tout en environ 2h. Retour à la voiture au chaud et au sec pour pique niquer (oui oui, la pluie/bruine tombe non stop depuis ce matin). Nous partons ensuite sur le circuit S1 qui nous emmène au pied du glacier, au bord du lac formé au pied du glacier. Il faut compter 1h/1h30 pour ce circuit.
Nous prenons ensuite la route en direction de Jökulsárlón, un lac où l'on peut voir de prêt de gros icebergs, un endroit assez incroyable. La couleur des icebergs et magnifique, bleu glacier zébré de noir. Nous sommes restés un petit moment à simplement les observer. Lorsque nous y sommes allés, pluie et brouillard étaient au rendez-vous.
Et plus incroyable encore, le lac Fjallsárlón, un petit lac en bout de glacier où quelques iceberg repose paisiblement. Nous avons eu la chance d'avoir une petite éclaircie et d'apercevoir le haut du glacier, c'était magnifique !
Nous reprenons la route le soir en direction de Hörgsland pour la nuit. Sur la route on marque de nombreux arrêts pour admirer les montagnes et glaciers.

JOUR 6 : Kirkjubæjarklaustur - Canyon de Fjaðrárgljúfur - Vík í Mýrdal - Iles Vestmann
Aujourd'hui la météo n'est pas de notre côté: forte pluie et vent très fort. Nous commençons notre journée par la randonnée à Kirkjubæjarklaustur. Elle démarre à la cascade, sur sa gauche. On monte tout en haut de la cascade où on découvre un lac. On suit ensuite les balises à travers champs puis on redescend et on rentre par le village. J'ai trouvé cette randonnée sans grand intérêt par mauvais temps: pas de visibilité donc on ne profite pas de la vue que doit offrir la randonnée, et vent très fort nous empêchant de nous approcher du bord. Il faut compter 1h30 pour cette randonnée.
Après cette rando, trempés, nous avons pris la route pour le Canyon de Fjaðrárgljúfur. La route est tout à fait praticable pour une citadine. Arrivés, nous avons pris notre courage à deux mains pour faire la promenade sur la falaise du canyon. Un gros coup de cœur pour ce site magnifique. Le canyon noir et vert nous donne l'impression d'être sur une autre planète !
On reprend la route en direction de Vík í Mýrdal où nous avons prévu des arrêts à Dyrhólaey et Reynisfjara. Malheureusement, arrivés sur place, pas du tout de visibilité, un vent monstrueux et encore une forte pluie. On retourne en vitesse dans la voiture et on ne verra finalement aucun de ces deux sites.
Le soir, nous avons notre ferry pour les Iles Vestmann - Heimaey. Par chance, le midi nous avions voulu voir si il y avait un ferry plus tôt et il y avait une note sur le site informant que les bateaux, pour des raisons de météo, ne partaient plus de Landeyjahöfn (35min de ferry) mais de Þorlákshöfn qui se situe à 2h de route plus loin (3h de ferry annoncé). On a pris le temps de téléphoner pour vérifier et c'était bien ça... Mais pas prévenu du tout par mail...Du coup, si vous aussi vous avez un ferry de réservé, vérifiez bien le jour J que tout est en ordre. Avec cette tempête, notre traversée a été horrible, le bateau a bougé dans tous les sens, de quoi être bien malade ! Le bateau a finalement mis 4h pour faire la traversée, j'appréhende déjà le retour du lendemain !

JOUR 7 : Iles Vestmann (Heimaey) - Hvolsvöllur
Ce matin nous partons en exploration du volcan Eldfell, ce volcan même qui a détruit le village en bas en 1973. Il y a une balade d'1h30 à faire, mais le balisage est plus qu’approximatif. Au total nous marcherons 2h-2h30 depuis le village, vers le haut du volcan puis sur la coulée de lave. Nous n'avons pas eu la chance de voir l'île sous un beau soleil, le temps était très brumeux, pluvieux et surtout beaucoup de vent. La promenade est très sympa à faire.
Nous sommes ensuite retournés à l'hôtel pour nous sécher, nous réchauffer et manger. Notre ferry retour était à 15h30 donc nous avons tout juste eu le temps de voir le centre ville et ses commerces (qui est tout tout petit). Une petite info pour le ferry, si vous voulez vous pouvez prendre un lit à bord si vous vous sentez mal. Vous pouvez le prendre à la cafétéria dans le bateau, le prix est dans les 800 isk (il faut attendre un petit quart d'heure après le départ).
Arrivée au port vers 18h30, nous prenons la route pour Hvolsvöllur. Sur la route nous nous arrêtons pour manger à Selfoss dans un drive à hot dog : Pylsuvagninn.
Nous rejoignons notre guesthouse et décidons de sortir à la recherche d'Aurores boréales étant donné que l'indice KP est de 6 sur 9 ce qui est plutôt élevé. Mais cet indice n'est pas suffisant, il faut aussi un ciel très dégagé ce qui n'est pas tout à fait notre cas, et s'éloigner des villes où l'éclairage vous empêche de les voir. Nous prenons la route et nous arrêtons en bord de chemin et attendons là 1h, 2h... Et enfin on en voit ! À l’œil nu on voit danser des formes blanches/vertes dans le ciel, des formes qui s'étirent, s'élargissent, c'est génial ! Nous avons pu les voir 30 minutes environ avant que les nuages viennent nous déranger. Une expérience magique !

JOUR 8 : Cercle d'or
Aujourd'hui nous partons à la découverte du Cercle d'or. Sur la route, nous nous arrêtons à Urriðafoss. Une belle cascade très facile d'accès.
On continue ensuite en direction de Geysir. Un très beau site où l'on peut voir des geysers, enfin surtout un très impressionnant qui jaillit toutes les 5-10 minutes. On est resté un long moment à contempler ce phénomène incroyable.
Nous partons ensuite à Gulfoss, une chute d'eau très impressionnante avec une forme particulière. On peut l'approcher en bas, puis monter pour la vue d'ensemble.
Nous partons ensuite pour la chute secrète de Bruarfoss. Elle n'est pas très facile d'accès et est très mal indiquée. Le mieux est de se rendre sur cet article du forum Voyage Islande et de suivre les indications très précises. Une seule chose qui n'était pas noté dans les indications, sur le chemin entre les chalets, vous verrez un panneau "No Trespassing" parce qu'il s'agit d'une propriété privée (résidence vacances). N'hésitez pas à y aller quand même pour vous rapprocher au plus près. Nous nous sommes garés au niveau de la canadienne, le poteau blanc "Bruarfoss" était juste sur la gauche. Cette magnifique chute n'est pas très touristique du fait d'être si cachée. Elle est d'une couleur particulière, bleu très clair, qui la rend si unique.
Nous nous rendons ensuite à Þingvellir, cette fois-ci sans la pluie. Nous en profitons pour retourner à Öxarárfoss, puis à Almannagjá, une faille où la vue est très belle depuis le haut.
Nous roulons vers Akranes pour rejoindre notre guesthouse. Le soir à Akranes, l'indice KP est de 5 donc plutôt élevé pour aller observer les aurores boréales. Nous sortons à minuit, quand le ciel s'est enfin dégagé, mais pas de chance, nous n'en verrons pas cette nuit.

JOUR 9 : Snæfellsnes
Nous partons en direction de Snæfellsnes avec un premier arrêt à Gerðuberg, un mur de colonnes de basalte.
On monte ensuite au nord de la Péninsule, sur la colline Helgafell d'où la vue à 360° est très sympa. En bas de la colline, on trouve une petite église.
On reprend la route en direction de Kirkjufellsfoss. Une chute d'eau avec en arrière plan la montagne à la forme assez unique: Kirkjufell. On prend notre temps pour observer ce décor assez fou. Dans les nuages, on aperçoit au loin un bout du glacier de Snæfellsjökull.
Sur la route en direction de Saxhol, notre prochain arrêt, on profite du paysage de plages de sable noir. Saxhol est un petit cratère où il est possible de monter. Un chemin nous permet de nous garer juste en bas. La montée est rapide, environ 10 minutes. Nous sommes entourés de champs de lave, et au loin, on aperçoit encore un peu le glacier Snæfellsjökull qui ne sort pas des nuages.
Continuation vers Djúpalónssandur. Ici, une super petite balade à faire le long des falaises de lave, puis sur la plage de galets/sable noir. Pour la balade vers les falaises, il vous suffit de prendre le chemin en direction de Einarslón. La vue est magnifique, encore un paysage fou d'Islande !
Prochain arrêt à Malarrif pour son phare et pour aller voir de plus prêt les pics de lave de Londrangar. Une curiosité assez sympa. Nous ne sommes pas allés très loin, une grosse averse se dirigeant sur nous nous en a vite dissuadés...
Petit arrêt à Hellnar, sous la pluie. Nous ne sommes donc pas aller faire la promenade le long des falaises de lave.
Arrêt à Arnarstapi pour voir son tout petit port (mais bien actif !)
Et pour finir la journée, nous sommes allés voir la petite église de Búðir. Nuit dans les environs de Búðir, à la Gueshouse Hof.

JOUR 10 : Retour à Reykjavik
Ce matin nous allons rencontrer les phoques sur la plage de Ytri-Tunga. Nous avons pu en voir 7/8 sur les rochers au loin, assez chouette ! Vous pouvez en rencontrer plusieurs mois de l'année sur cette plage, de 2 espèces différentes. Surtout présents en juillet de mémoire.
Nous reprenons la route avec une petite halte à Deildartunguhver, un site géothermique qui alimente les villes alentours en eau chaude / chauffage. Pas spécialement beau en soit comme site, s'y arrêter seulement si vous êtes un peu curieux et si vous avez le temps.
On continue un peu plus loin vers Hraunfossar et Barnafoss. Ces deux chutes sont côte à côte. Hraunfossar a la particularité de sortir de la terre, de dessous un champ de lave. On l'appelle d'ailleurs "lava falls". Elle se divise en une multitude de petites cascades sur environ 1km. Ce site est très beau à voir et vaut bien un petit détour !
Nous reprenons la route en direction de Reykjavik où nous avons décidé de passer l'après-midi. Direction l'église de Hallgrímskirkja avec la montée au clocher pour découvrir la vue panoramique sur la ville. La vue est très sympa, mais la montée plutôt chère... Petit arrêt ensuite dans un Bonus pour faire nos dernières courses avant de reprendre la visite de la ville. Le centre se résume surtout à Laugavegur, une rue pleine de petits commerces ouverts tous les jours de la semaine, et le petit lac. La promenade est sympa. Le soir nous décidons de manger pour la première fois au restaurant, un petit plaisir pour ce dernier jour. Nous sommes allés dans un restaurant indien (pas très local tout ça...mais il n'y a pas de vrai gastronomie islandaise donc pourquoi pas un indien !). Les restaurants sont chers en Islande, pour le coup un indien nous a coûté 50€ pour 2 pour 2 plats, 1 lassi et 1 jus de pomme.
Route vers l'aéroport où nous passerons notre dernière nuit islandaise...enfin c'est un grand mot ! Sur la route nous avons lavé la voiture, on trouve tout ce qu'il faut (Karcher + aspirateur (100 ISK 4minutes) dans les stations Osli et N1. On est parti se garer proche de l'aéroport et nous avons dormi 3h au plus dans la voiture. L'aéroport de Reykjavik est connu pour son inhospitalité : interdiction de dormir. Restitution de la voiture à 4h sans aucun problème (très bon loueur Geysir), et envol à 6h vers la France.

SELFOSS
Pylsuvagninn
Árvegur, Selfoss
Ce drive à Hot Dog vend des Hot Dog, frites, sandwich,... Les Hot Dog sont délicieux et les prix très corrects.

REYKJAVIK
Hamborgarabulla Tomasar
Geirsgata Geirsgötu 1, 101 Reykjavík
Un bon burger dans un petit resto à la déco sympa. Venez tôt pour trouver une place l'intérieur, il y a beaucoup de monde qui vient ici !

Voici mon TOP 5 des choses à faire / à voir en Islande :


1 -  Canyon Fjaðrárgljúfur : un canyon aux couleurs incroyables !

2 - Lac Jökulsárlón : un lac où l'on peut passer des heures juste à regarder les icebergs

3 - Plage de Sólheimasandur : après une longue marche au milieu d'un désert de sable noir, on découvre une carcasse d'avion écrasé ici en 1973

4 - Les sources chaudes de Hveragerði : une super randonnée à faire pour aller découvrir les sources chaudes naturelles de Hveragerði, n'oubliez pas les maillots de bain !

5 - Cascade de Bruarfoss : des cascades, il y en a beaucoup en Islande... mais celle-ci à la particularité d'avoir une couleur bleu glacier magnifique !


Et vous, c'est quoi votre TOP 5 ?

Un petit détail de mes dépenses pour vous donner une idée des prix / de budget à prévoir pour l'Islande. Prix 2016

Les prix indiqués sont en couronne islandaise (ISK). En octobre 2016, le taux de change était de 1 ISK = 0,0078€ soit 1€ = 127 ISK.

VOLS
Vols Lyon > Reykjavik aller-retour (Wow Air avec 1 bagage en soute pour 2 personnes) : 153 €

HOTELS (prix par hébergement)
Airbnb Reykjavik (2 nuits) : 128 €
Selfoss Hostel (1 nuit) : 8040 ISK
Klausturhof Guesthouse (1 nuit) : 80 €
Hörgsland Guesthouse (1 nuit) : 90 €
Aska Hostel (1 nuit) : 65 €
Eldsto guesthouse (1 nuit) : 8300 ISK
Teigur guesthouse (1 nuit) : 7600 ISK
Guesthouse Hof (1 nuit) : 8500 ISK

VISITES
Snorkeling Silfra : 135 €
Blue Lagoon : 50 €
Eglise Hallgrímskirkja à Reykjavik : 900 ISK

TRANSPORTS
Location de voiture 11 jours avec Geysir (prix total incluant assurance gravier et sable+cendre) :
483 €
Ferry Iles Vestmaan (traversée aller-retour piéton):
2890 ISK 
Parking journée Þingvellir : 500 ISK
Essence (au total) :
210 €

RESTAURANT (prix total pour 2 personnes)
Restaurant indien Hradlestin à Reykjavik : 6535 ISK
Pylsuvagninn (4 hot dog) à Selfoss : 1820 ISK
Subway (1 sandwich 15cm) : 779 ISK
Bouteille d'eau 1,5l : 119-139 ISK
Cookies : 98 ISK
Baguette : 198-299 ISK
Paquet de pâtes Penne : 279 ISK
Nouilles chinoises instantanées (1 portion individuelle) : 37 ISK
Charcuterie : 198-629 ISK
Fromage : 287-729 ISK

Au total, pour 2 personnes, pour un séjour de 11 jours / 9 nuits notre budget a été de : 306 € de vols avec 1 bagage en soute pour deux + 570 € d'hébergements + 483 € de location de voiture + 210 € d'essence + 335 € de repas, boissons, et autres petits plaisirs + 216 € de visites. Soit environ 1060€/personne.
Nous avons mangé très économique (sandwichs fait par nos soins le midi), 1 seul restaurant et 2 fast food. Nous avons sélectionné des hébergements de bon rapport qualité/prix.

Je n'ai malheureusement pas appris un seul mot d'islandais. Nous n'avons finalement pas beaucoup parlé avec les locaux et l'anglais est parlé par tout le monde.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *